Titre
The Weber sisters [CD]
Auteur(s)
Editeur / Date
Autres auteurs
 
 
Titre uniforme
Description
Notes
Textes des chansons
Indice CD
3.30
 
3.36
 
3.31
Contient
Les petits riens ouverture (La confidence naïve). Ah, vous dirais-je maman (La confidence naïve). Dans un bois solitaire (La confidence naïve). Pantalon und Colombine adagio (La confidence naïve). Alcandro lo confesso... Non so d'onde viene (Aloysia). Vorrei spiegarvi, oh dio (Aloysia). Popoli di tessaglia... Io non chiedo (Aloysia). Nehmt meinen dank (Aloysia). Adagio K.410 (Josepha). Schon lacht der holde Frühling (Josepha). Die Zauberflöte k 620 : Der hölle rache (Josepha). Thamos, König in ägypten k 345, No5 : Allegro vivace (Josepha). Die Zauberflöte : Marsch der priester (Per mia cara constanza). Solfeggio k 393, No2, fa majeur (Per mia cara constanza). Messe K 427 : Et incarnatus est, ut mineur (Per mia cara constanza)
Sujets
Gamannecy
Mozart fut amoureux des trois soeurs de la famille Weber au sein de laquelle il vécut longtemps. Véritables symboles de l'éveil amoureux du compositeur, Josepha, Aloysia et Konstanze furent ainsi présentes dans toutes les étapes des quatorze années restantes de sa courte vie. Trois femmes, trois muses, trois voix, comme autant de visages de Mozart trouvant sa liberté dans l'inspiration de l'être aimé, et nous permettant un voyage au coeur de certaines pages vocales les plus bouleversantes, hardies et périlleuses, naïves ou tourmentées, d'un des compositeurs ayant le mieux dépeint le sentiment humain. Le tout transcendé ici par la voix de cristal de Sabine Devieilhe.

Exemplaires

Au sujet de l'auteur